Nous Contacter

CIDFF de la Loire

18 av. Augustin-Dupré,
Maison de l’emploi et de la formation Loire-Sud,
42 000 Saint-Etienne

04 77 01 33 55


Le CIDFF vous accueille du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h, sauf le mardi. 


Infos Pratiques

Votre CIDFF

Action conduite avec le soutien de :      

                                  

http://ec.europa.eu/agriculture/rural-development-2014-2020/index_fr.htm

https://www.europe-en-auvergnerhonealpes.eu/

Temps partiel des femmes en rural : Comment développer de nouvelles formes d’emploi partagé en milieu rural et lutter contre la précarisation des femmes ?

En 2014, le CIDFF a initié une réflexion sur le temps partiel des femmes en milieu rural, en lien avec les MIFE Loire sud et Roannais, la Maison des services de Pélussin et la Maison des services des Monts du Forez. C'est sur ce dernier territoire qu'a été conduite une action de préfiguration d’une « bourse locale du temps partiel-temps partagé », avec le soutien du programme européen LEADER du territoire du FOREZ.


Le temps partiel subi des femmes : une situation méconnue 

Le diagnostic « Emploi des femmes dans le Forez », mené par le CIDFF a relevé un taux de 41 % de femmes actives travaillant à temps partiel, ce qui traduit un sous-emploi chronique, supérieur à la moyenne nationale française (30 %) et à la moyenne en rural (39 %). Cette situation n’est pas prise en compte dans les politiques publiques en tant que telle et est souvent niée par les acteurs de l’emploi au motif que ce temps partiel serait "choisi par les femmes ». Sans se rendre compte que ce temps est largement subi et quand il est choisi, c’est souvent par défaut, à cause de la charge familiale qui incombe fortement aux femmes ou par manque de places de garde d’enfant.


1ère étape : Une action partenariale pour rendre visible la précarité liée au temps partiel

En 2015, un groupe de travail partenarial local est créé et le CIDFF a conduit une étude pour révéler les vécus et les attentes des femmes à temps partiel. 25 femmes et 20 employeurs et partenaires de l'emploi ont été rencontrés, donnant lieu à des récits et des constats partagés lors de plusieurs groupes de travail. Cette enquête porte sur le territoire rural des Monts du Forez, autour de Boën-sur-Lignon et sa permanence Emploi animée par la chargée de mission Emploi de la Maison des services de Boën et l’équipe bénévole du Comité local pour l’emploi, constitué de bénévoles assurant des permanences bi-hebdomadaires à Boën sur Lignon.

Puis un collectif de femmes salariées à temps partiel et recherchant un autre emploi a été initié et plusieurs rencontres ont eu lieu, dont l'une avec le Pôle emploi sur les possibilités de formation, à Boën-sur-Lignon où Pôle emploi ne dispose pas de bureau permanent.

Faute de maintien de temps d’animation pendant quelques mois, la démarche n’a pas donné lieu à des rencontres régulières et ce collectif n’a pas perduré. Cependant les appuis habituels aux demandeurs.ses d’emploi du territoire se sont poursuivis, avec la Maison des services du Forez et le Comité Local de l’Emploi


2è étape : Mobilisation et accompagnement de salariées à temps partiel et demandeuses d’emploi

De septembre 2016 à mars 2018, le CIDFF a pris l’initiative de remobiliser ces personnes, de leur permettre de se rencontrer et d’être accompagnées. Ceci a pris des formes différentes, pour tenir compte de leurs contraintes d’emplois du temps plannings irréguliers, horaires coupés, appels des employeurs de dernière minute - et de de mobilité. 

41 ateliers et temps d’échanges ont eu lieu, puis 9 autres fin 2018 et 2019. Ils ont concerné 45 personnes (39 femmes et 6 hommes). A noter que des hommes ont également été associées, car certains vivent une précarité ou un temps partiel subi de même nature.  

 Différentes dispositions ont été prises pour favoriser participation des salariées à temps partiel :

- Présence hebdomadaire ou bi-hebdomadaire, sans rendez-vous, de la conseillère emploi du CIDF à Boën-sur-Lignon, à la Maison des permanences et sur le terrain,

- Relance téléphonique et autres formes de soutien régulier auprès des personnes,

- Accompagnement des personnes pour élargir les secteurs d’activité de recherche d’emploi compatibles avec leur planning éventuel de temps partiel existant,

- Ateliers organisés en demi-journée et à des horaires différents.


Des liens, du réseau et de nouveaux espoirs

Ces actions ont permis :

- Des liens nouveaux, des réseaux entre personnes et l’échange d’informations informelles sur des possibilités d’emploi ;

- L’identification et la valorisation des ressources et compétences des participantes ;

- L’implication concrète des personnes ;

- La mise en relation avec les services, les formations et les employeurs locaux ;

- Plus d’aisance pour avoir une démarche pro-active pour solliciter des employeurs ;

- L’ouverture d’autres possibilités : le droit à la formation, les possibilités de combinaison de temps partiel, le temps partagé, la combinaison CESU chèque emploi service et autres emplois salariés, etc.

Si cela répond à un vrai besoin, certaines abandonnent ces rencontres, par découragement devant la difficulté à dégager du temps pour trouver ce travail supplémentaire, et aussi pour raisons de santé (car le travail partiel use…).


3ème étape : un accompagnement collectif « Tremplin pour l’emploi dans les Monts du Forez »  est organisé en avril 2018 par le CIDFF, à Boën-sur-Lignon, où aucune action de ce type n’a été menée depuis longtemps. D’un format plus « intensif » (1 jour par semaine pendant 15 semaines), elle ne touche pas de salariées à temps partiel mais elle répond à d’autres besoins détectés pendant la phase de mobilisation. 4 femmes et 4 hommes participent et connaissent un bon retour à l’emploi. Pendant cette action, le CIDFF s’appuie sur l’utilisation de la pédagogie pro-active développée pour les salariées à temps partiel, et informe sur le temps partagé, les groupements d’employeurs et autres formes de travail « combinées ».

 

4ème étape : Mobilisation des partenaires et employeurs locaux

Dès le début de la démarche en 2015, un collectif d’acteurs institutionnels et associatifs a apporté sa contribution et ce tout au long de l’action. L’étude réalisée auprès des demandeuses d’emploi a été présentée aux partenaires de l’emploi, au groupe de travail GPEC Gestion prévisionnelle des emplois du territoire du Forez et lors de différentes rencontres, afin de sensibiliser ces instances à cette réalité du travail bien peu visible. Après ce temps de compréhension des impacts du temps partiel, le groupe partenarial a participé à l’information des employeurs et à la réflexion sur la formalisation d’une « bourse locale de l’emploi », pérenne, au-delà d’actions ponctuelles. 

En 2016 et 2017, pour la 1ère fois, le CIDFF et ses partenaires ont animé un espace d’information dédié au temps partiel et au temps partagé lors des deux Forums de l’emploi organisés à Marcoux, au Château de Goutelas, à quelques km de Boën-sur-Lignon. Partenaires présents :  GEPARO groupement d’employeurs, MOD Main d’Oeuvre à Disposition, association intermédiaire du Forez, PARTAG’E groupement d’employeurs, CTP Compétences en temps partagé, club de demandeurs d’emploi, CIDFF juriste et conseillère emploi, Maison des services et de l’emploi des Monts du Forez.

Ce travail partenarial s’est ralenti en 2018, afin de prioriser l’accompagnement des personnes en situation de précarité. Il a été réactivé en 2018-2019 pour réfléchir aux fonctions de cette future « bourse locale » : 

Ainsi cette bourse a été pensée avec plusieurs fonctions :

- Sensibilisation à cette réalité du temps partiel subi et de son impact sur la précarité, 

- Sensibilisation à la combinaison possible de plusieurs temps partiels, dans le respect des droits des personnes,

- Information sur le droit du travail et les droits des salarié.es à temps partiel, et en particulier sur le droit à la formation, peu utilisé,

- Identification d’employeurs qui ont des besoins mais ne font pas passer d’offre d’emploi, d’employeurs qui emploient des salariés à temps partiel et qui, pour les fidéliser, faciliteraient leur accès à un 2nd emploi complémentaire,

- Prospection d’employeurs pour créer des temps partiels qui pourront être combinés,

- Circulation de l’information,

- Mise en relation des offres et demandes, de proximité et très personnalisée.

 

5ème étape : janvier-juillet 2019, 1ère expérimentation de mise en relation organisée d’offres et demandes de temps partiel-partagé entre employeurs et salarié.es à temps partiel

Le travail partenarial a permis d’identifier des employeurs, des emplois non pourvus ou non formulés.

Des ateliers et rendez-vous réguliers ont été proposées à des personnes en recherche d’emploi.

Des mises en relation se sont faites, des employeurs ont identifié des missions non pourvues qui pouvaient intéresser des personnes déjà salariées.

Par contre, malgré des rencontres avec des clubs d’entreprise et des employeurs, il n’a pas été possible d’organiser une réunion d'information pour les employeurs, à propos des outils facilitant l'emploi à temps partiel et le temps partagé de salariés entre plusieurs employeurs.

La réflexion s’est poursuivie sur la pérennisation de ce service de bourse locale.

Considérant cette expérimentation concrète intéressante mais trop courte, le comité des partenaires a souhaité poursuivre l’expérimentation. Cependant, le CIDFF n’a pas pu mobiliser d’autres financements et a dû renoncer à poursuivre cette expérimentation en juillet 2019. 

Pour autant, des outils de sensibilisation et d’accompagnement ont été réalisés, qui peuvent contribuer à la prise en compte de cette réalité du temps partiel, ici et dans d’autres territoires :


Ateliers d’information sur le temps partiel : ses conséquences sur revenus, droits, retraite, ses droits et les possibilités de combinaison de temps partiel


Espace d’information « Temps partiel-temps partagé » lors de Forums sur l’emploi


Ateliers d’écriture du travail des parcours professionnels prenant en compte la valeur accordée au travail et aux compétences personnelles et aussi à cette dimension du « temps » dans le vécu personnel et professionnel des participantes (subi, choisi…)


FAQ Foire aux questions sur le temps partiel et le droit du travail, réalisée avec les juristes du CIDFF, à partir des besoins des demandeuses d’emploi et salariées à temps partiel, destinée aussi à des professionnels et relais d’information


Référencement de cette action dans le Guide de l’emploi des femmes en rural, édité par l’Etat-CGET en 2019.


Référencement dans un recueil d’expériences sur la précarité en rural réalisé par CAP RURAL Auvergne Rhône-Alpes.

 

Etude et expérimentation conduites avec les soutiens de :

Conseil Régional Rhône-Alpes, appel à projets "Egalité femmes-hommes en rural".

Fondation de France, " Emploi : des réponses innovantes et solidaires dans les territoires" .

Fond européen LEADER-territoire du Forez : Nouveaux modes de production, de consommation et d’organisation / Accompagner la montée en compétence des ressources humaines du territoire.

 

Partenaires ayant participé à l’action : Loire Agglomération Forez, service Economique ; Site de Proximité Emploi et Création d’Activités, Maison des Services et du Forez ; Pôle Emploi Montbrison ; CAF secteur Boën sur Lignon ; MSA Loire ; Conseil Départemental, service insertion ; MOD Main d’Oeuvre à Disposition, association intermédiaire du Forez ; CILDEA Centre d'Initiatives Locales pour le Développement de l'Emploi et des Activités (jardin d’insertion, appui aux agriculteurs en difficulté, actions pour l’emploi local) ; CLE Comité Local pour l’Emploi ; Centre de formation du Puits de l’Aune, Feurs ; FEPEM Fédération des particuliers employeurs / Particulier Employeur ; CTP Compétences en temps partagé, club de demandeurs d’emploi ; Clubs d’entreprises, Forez Entreprendre, For’Act, GEPARO et PARTAG’E ; Association des commerçants de Boën.